Vous envisagez d’installer un abri de piscine mais vous posez encore beaucoup de questions ? Du temps d’installation au coût réel en passant par les taxes que vous aurez à payer, nous faisons le point !

Faut-il effectuer une déclaration avant d’installer son abri de piscine ?

Tout dépend de la surface de votre bassin et de la hauteur de votre abri de piscine. Si celle-ci présente une superficie inférieure à 10m2 et que l’abri ne dépasse pas 1,80 m de hauteur, alors aucune déclaration de travaux ni de permis de construire ne sont à effectuer. Si votre abri dépasse 1,80 m de hauteur mais que votre piscine fait moins de 10 m2 ou le contraire : votre bassin va outre les 10 m2 mais que votre abri est plat, alors une déclaration préalable de travaux sera exigée. Pour tout le reste, il faudra effectuer une demande de permis de construire auprès de votre mairie. Attention, les règles d’urbanisme variant d’une municipalité à l’autre, il est toujours bon d’y jeter un œil afin de s’assurer que la construction ne va pas à l’encontre des restrictions imposées par le PLU. Enfin, sachez que vous pouvez également prévoir votre abri dès le projet de construction de votre piscine.

Combien de temps faut-il pour installer un abri de piscine ?

Le temps d’installation d’un abri de piscine va être lié tout d’abord au type de construction choisi : ultra-bas, bas, mi-haut, haut, fixe, amovible ou motorisé. Mais dans le cas d’un abri fixe simple, le temps de pose peut prendre entre deux et trois jours. Il faut, en outre, y ajouter les délais de livraison ainsi que le passage du métreur.

Combien coûte un abri de piscine ?

Là encore tout dépend de votre choix, les prix oscillant de 2500 € à plus de 30 000 €.Un abri de piscine bas - mais qui ne permet pas la baignade - ne va pas avoir le même coût qu’une couverture haute et réalisée sur-mesure vous permettant de profiter de votre bassin au-delà de la saison estivale. 

Y’a-t-il des taxes à payer sur un abri de piscine ?

Si votre abri de piscine vient s’appuyer sur l’un des murs de votre maison, il sera considéré comme une véranda et soumis, dès lors, aux taxes d’habitation et foncière. De même, si votre abri dépasse 1,80m de hauteur, une taxe d’aménagement vous sera demandée par votre mairie, payable une seule fois, à la construction de votre abri de piscine.

Comment choisir son abri de piscine ?

Il vous faudra d’abord évaluer la place autour de votre piscine et les règles d’urbanisme pour vérifier les éventuelles restrictions quant à votre construction. Une fois ces paramètres relevés, à vous de choisir ! Vous souhaitez seulement protéger votre piscine ? La marque Azenco a mis au point un abri télescopique qui est actuellement le plus bas du marché. Si votre bassin a été construit selon des dimensions particulières, sachez qu’avec sa gamme Abridays, Fluidra a créé des abris pour piscines résidentielles spécialement dédiés aux configurations hors-normes. Enfin, Sokool propose toute une déclinaison d’abris de piscine bas, mi-haut et haut qui saura vous enchanter !